«Aujourd’hui je suis en vie grâce à mes collègues»

Ils ont fait l’actualité ces derniers mois. En ce début d’année 2018, que sont-ils devenus ? Aujourd’hui, on prend des nouvelles de Dominique Framery. Le 6 janvier 2017, il avait fait un arrêt cardiaque sur son lieu de travail au Auchan de Saint-Martin-Boulogne et avait été réanimé par ses collègues.

B9714317855z 1 20180108105444 000 gaaaeie98 1 0

 

Il est posé dans son salon, souriant, boit un café et répond au téléphone. « Il », c’est Dominique Framery. En le voyant aussi serein et paisible on ne peut pas imaginer qu’il y a un an tout juste, le 6 janvier 2017, il avait fait un arrêt cardiaque sur son lieu de travail, au Auchan de Saint-Martin-Boulogne.

«  Je ne me rappelle plus de ce jour-là. Je suis parti travailler et je me suis effondré dans un rayon. Je ne sais même pas où. Aujourd’hui je suis en vie grâce à mes collègues Guy, Jeff et Martial, qui travaillent à la sécurité et qui ont eu le bon réflexe d’utiliser le défibrillateur tout de suite. Ils n’ont pas lâché le morceau. On peut dire que j’ai été au bon endroit au bon moment  », témoigne l’homme, toujours ému. Dominique souffre d’arythmie depuis des années et est suivi par un médecin. Ce trouble du rythme cardiaque et beaucoup de surmenage pourraient être à l’origine de l’incident. «  J’avais la tête dans le guidon.  »

J’ai repris goût à la vie.

C’est ma seconde vie.

Il restera quelques jours dans le coma avant d’être réveillé aux alentours du 9 janvier. «  L à ça a été le défilé de collègues dans ma chambre d’hôpital, il y a eu un véritable élan de solidarité. Je n’avais jamais vu ça. Même les membres de la hiérarchie se sont déplacés. Tous m’ont offert une belle carte signée avec des petits mots.  »

Après quelques mois d’arrêt maladie, ce miraculé reprendra finalement la route du travail en mi-temps thérapeutique le 2 juillet. Désormais, il est passé à un rythme de 24 heures par semaine, le reste «  étant compensé par une pension d’invalidité  ».

« C’est une seconde vie »

Aujourd’hui Dominique a décidé de vivre autrement, cet incident lui a ouvert les yeux. «  Profiter de la vie  » est son nouveau mantra. Il jardine, marche 7 à 8 km deux à trois fois par semaine, se repose, a appris à déléguer dans le travail. «  J’ai repris goût à la vie. C’est ma seconde vie. Le 6 janvier, j’ai pu renaître. J’ai 51 ans et espère être reparti pour 51 autres. Après ce genre d’accident, on ne vit plus pareil, on prend la vie autrement, on vit mieux, on fait plus plaisir à soi et aux autres. On dépense plus aussi.  »

En 2018, c’est décidé, son projet est de prendre enfin des vacances avec sa femme loin de chez lui. «  Ça fait 25 ans que l’on n’est pas parti. Nous pensons aller à Perpignan et dans les Gorges du Verdon pendant 15 jours.  »

source http://www.lavoixdunord.fr/292795/article/2018-01-08/aujourd-hui-je-suis-en-vie-grace-mes-collegues

CFDT AUCHAN VALSUD AUCHAN VALSUD AUCHAN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.